Début d’une société des loisirs

Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXe siècle.

La seconde révolution industrielle.

A partir du milieu du XIXe siècle,  la croissance des pays développés est portée par la seconde industrialisation1 qui repose sur des innovations  liées à l’électricité, à l’auto mobile, aux industries chimiques et sidérurgiques2.  La fin du XIXe siècle est également marquée par le triomphe de la grande industrie qui produit en série des biens destinés à alimenter la société de consommation3.

Les effets de la croissance

1. Le temps des grandes entreprises

Les grandes entreprises sont les moteurs de la croissance des économies développées.  Pour financier la recherche,  produire des biens en grandes série,  gérer les travailleurs réunis dans des usines toujours plus grandes et dotées d’équipement  coûteux,  les patrons doivent réunir des sommes considérables.  C’est pourquoi  les grandes sociétés anonymes se multiplient :  leur capital, divisé en actions, est vendu auprès du public ; elles  sont échangées au sein des bourses de valeurs.  Une nouvelle catégorie de la bourgeoisie issue de la réusite de l’indiustrie vient aussi d’apparaitre : c’est celle  des patrons de l’industrie et du commerce et des grands entrepreneurs.

 2.  Les mutations du monde ouvrier

Dans les pays industrialisés,  la période 1850-1945 est marquée par une élévation sans précédent du niveau de vie des populations.  L’accélération de l’urbanisation, les progrès de l’hygiène et de la médecine,  l’allongement de l’espérance  de vie et l’augmentation de l’alphabétisation en sont les signes.  Entre 1850 et les années 1930,  les ouvriers sont au cœur du processus d’industrialisation.  En France,  le salaire annuel des ouvriers est multiplié par 2 entre 1850 et 1939.  En plus entre les années 1850-1960,  le nombre de salariés augmente aussi  dans le secteur privé comme dans la fonction publique.  Mais le monde ouvrier est très varié : à côté des artisans, on trouve des ouvriers  travaillant à domicile, des ouvrier-paysans exerçant leurs emplois de manière  saisonnière et des mineurs, il y a aussi des ouvrières et des ouvriers d’usine  avec des  qualifications variées.  Cette recomposition de la population active est le fruit des mutations économiques liées à l’industrialisation.

Grâce à la croissance économique en Europe et en France, les salaires augmentent peu à peu y compris pour la classe ouvrière  et les conditions de travail s’améliorent (diminution du nombre d’heures de travail : 13 à 14 heures au lieu de 15 à 16 heures,  augmentation du nombre de jours de congé). A cela s’ajoute  les formes de loisir qui  commencent à se développer. Avec un peu de temps libre et plus d’argent, certains de la classe des ouvriers et ceux de la nouvelle bourgeoise peuvent s’adonner à loisirs4.  Par exemple : des dimanches à la campagne (Femme à l’ombrelle de Monet) au bord des fleuves, des guinguettes5 avec de la danse et de la musique aux bords de la Marne et la Seine (Bal du Moulin de la Galettede Renoir, Deux Soeurs sur la terrasse de Renoir, La Balancoire de Renoir). cette situation étaient initialement due à la taxe qui frappait les marchandises entrant dans la ville de Paris.

 

La ville d’Argenteuil  était un endroit très populaire et ici, comme ailleurs autour de Paris, l’arrivée du train va bouleverser l’équilibre du bourg agricole. Il permettra d’emmener de nouvelles populations vers les campagnes avoisinantes. Ces dernières  sont attirées par les espaces, les loisirs,  les guinguettes et les bords de Seine, cette nouvelle génération va découvrir de nouveaux territoires.

C’est avec le chemin de fer en 1851, que la ville connaît un spectaculaire développement industriel. À partir des années 1850, les usines s’installent au bord du fleuve (Impression, Soleil Levant de Monet) : les établissements métallurgiques Joly fondent une des premières usines à Argenteuil. Elle réalise par exemple, les Halles de Paris de Baltard, les piliers de la Tour Eiffel ou la gare Saint-Lazare, puis surtout à partir de 1890, elle s’oriente vers la construction de bateaux, d’avions  et elle investie également dans l’industrie métallurgique.

La population d’Argenteuil triple durant la seconde moitié du siècle et le groupe impressionniste y vient fréquemment pour peindre des toiles devenues célèbres : Claude Monet y séjourne de 1871 à 1878, Édouard Manet, Jean-Auguste Renoir profitent aussi de la « douceur des bords de Seine » et de l’ambiance des guinguettes. Cette forme de vie, la tranquillité, était un sujet central et important pour les impressionnistes. Argenteuil qui n’était qu’un lieu de promenade sur l’eau, devient un véritable terrain de jeux et de loisirs de masse. Yachts et bateaux des régatiers sillonnent le bassin en compagnie des canotiers, que peintres et graveurs fixent sur leurs œuvres.

Processus d’extension et d’intensification des activités industrielles durant lequel la production industrielle dépasse la production agricole.

2 Du grec sidérose, fer. Terme qui désigne à la fois les techniques d’obtention de la fonte, du fer et de l’acier à partir de minerai, mais aussi l’industrie qui les met en œuvre.

3 Société dans laquelle la majeure partie de la population dispose d’un niveau de vie suffisant pour consommer de nombreux biens et services. 

En latin : il est permis; temps libre dont on dispose en dehors des occupations imposées  obligatoires, et qu’on peut utiliser a son gré ; profiter de ses loisirs pour se cultiver ; distractions, amusements auxquels on se livre pendant ses moments de liberté.

5 Une guinguette est un cabaret populaire de banlieue parisienne officiant aussi comme restaurant et, souvent, comme lieu de bal.

Advertisements

One thought on “Début d’une société des loisirs

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s